top of page

Vaccin de base (PRC): Devrais-je vacciner mon chat?


Le vaccin PRC, couramment désigné comme le "vaccin de base", constitue une protection essentielle contre plusieurs maladies virales affectant les chats. Cette formule vaccinale cible trois agents pathogènes principaux : l'herpèsvirus félin (responsable de la rhinotrachéite virale), le calicivirus félin (agent de la rhinotrachéite à calicivirus), et le parvovirus félin (cause de la panleucopénie féline). Ces maladies, qui peuvent être sévères, représentent une menace sérieuse pour la santé de votre chat et peuvent, dans certains cas, s'avérer mortelles.


Herpès Virus Félin (FHV-1):

Le premier composant du vaccin PRC cible l'herpès virus félin (FHV-1), un pathogène qui se transmet principalement via les sécrétions nasales et oculaires des chats infectés. Les signes cliniques associés à l'infection par le FHV-1 incluent des éternuements fréquents, un écoulement nasal et oculaire, des ulcérations buccales, une perte d'appétit, et un état de léthargie. Bien que ces symptômes soient moins sévères que ceux induits par le calicivirus, ils peuvent néanmoins entraîner des complications sérieuses, en particulier chez les chatons et les chats dont le système immunitaire est affaibli. Par exemple, imaginons un foyer avec deux chats, dont l'un est asymptomatique mais porteur du virus de l'herpès félin. Dans un tel cas, le virus pourrait facilement se transmettre au second chat, qui pourrait alors développer des signes cliniques de la rhinotrachéite infectieuse féline, tels que des éternuements répétés et un écoulement nasal et oculaire.


Calicivirus félin:

Le deuxième élément du vaccin PRC cible le calicivirus félin, un autre agent causant la rhinotrachéite infectieuse. Ce virus se propage par les sécrétions respiratoires et salivaires, et se manifeste par des éternuements, de graves ulcérations buccales, des difficultés respiratoires et, dans certains cas, une inflammation des pattes provoquant une boiterie. La forme systémique de la calicivirose peut conduire à des complications plus graves comme une pneumonie ou des atteintes aux organes internes. Par exemple, si un nouveau chat, porteur non détecté du calicivirus, est introduit dans un foyer, il peut facilement transmettre le virus à d'autres chats, provoquant ainsi des symptômes comme des éternuements intenses et des ulcérations buccales douloureuses.


Panleucopénie féline:

Le troisième volet du vaccin PRC est destiné à combattre la panleucopénie féline, causée par le parvovirus félin (FPV). Cette maladie hautement contagieuse se transmet par le contact avec les selles, l'urine, ou le sang de chats infectés. Les symptômes typiques incluent des vomissements intenses, une diarrhée sévère, et une déshydratation prononcée. Les chatons non vaccinés sont particulièrement vulnérables et peuvent succomber à cette maladie. Par exemple, considérons un chaton non vacciné exposé à un chat infecté par le FPV. Ce jeune chat pourrait rapidement contracter la maladie et présenter des symptômes graves comme des vomissements et une diarrhée sévère, mettant sa vie en danger.


Protocole de vaccination:

Généralement, il est recommandé de vacciner tous les chats avec le vaccin PRC. Le protocole habituel comprend deux doses administrées à un intervalle de 30 jours lorsque l'animal est jeune (ou trois doses si la vaccination débute vers l'âge de 2 mois), suivies d'une dose de rappel un an plus tard, puis tous les trois ans. Votre vétérinaire peut élaborer un plan de vaccination personnalisé, en tenant compte des besoins spécifiques et du mode de vie de votre chat. La vaccination joue un rôle essentiel dans la préservation de la santé et du bien-être des chats, tout en contribuant à limiter la propagation de ces maladies virales.


Conclusion:

Il est crucial de discuter avec votre vétérinaire pour obtenir des conseils personnalisés et garantir que votre chat bénéficie d'une protection optimale. Ne négligez pas la vaccination, car elle représente un aspect fondamental de la prévention sanitaire chez les félins domestiques.


Charles Vétérinaire

Vétérinaire à Montréal

514-444-5118

𝘤𝘩𝘢𝘳𝘭𝘦𝘴𝘷𝘦𝘵.𝘤𝘰𝘮

Kommentare


bottom of page